OSHUKAI 66

KARATE OSHUKAI CANETOIS

LE SHORIN RYU: DE MAÎTRE SOKON MATSUMURA ...

Tous les styles de karaté modernes, sans aucune exception sont issus de l'enseignement de Maître Sōkon Matsumura.

 

Il nomma son système "Shōrin-R", prononciation okinawaïenne de shaolin pour en rappeler l'origine.

Il eut de nombreux disciples, dont plusieurs furent très éminents, en particulier Itosu Ankō, son successeur officiel, qui jeta les bases du développement du karaté tel que nous le connaissons aujourd'hui, et qui est le "vrai" père du karaté moderne.

 

C'est ce dernier qui introduisit dans les écoles d'Okinawa l'entraînement de "l'Okinawa-Te" (appelé ainsi, pour gommer les différences entre les différents courants du "Tode" et aussi, et peut-être surtout, pour supprimer les références à la Chine avec laquelle le Japon était en guerre à ce moment). Ankō Itosu se rendit compte que les katas anciens étaient trop complexes pour des collégiens. En 1907, il créa des katas simplifiés, les Pinan, à partir des katas Passai, Kushanku, Chinto et Jion. Il scinda aussi le kata Naihanchi en trois afin de rendre son apprentissage plus facile. Ankō Itosu était réputé pour sa force et les nombreux défis qu'il gagna toujours.

Outil gratuit et accessible à tous

Créer un site web gratuit

 

Il eut de très nombreux disciples, dont les quatre principaux furent  Shōshin Chibana, Gichin Funakoshi, Shinpan Shiroma et Kenwa Mabuni.

... À MAÎTRE KENYU CHINEN

À

 

Shōshin Chibana ouvre en 1920 un dojo à Shuri en tant que successeur officiel de Ankō Itosu, et nomme son école Kōbayashi-Ryū. En 1956, il fut le premier président de l'Okinawa Karate-Do Renmei, association qui regroupe l'ensemble des styles de l'île.

 

Son école est donc celle du Shōrin-Ryū par excellence, dans la mesure où il n'a rien modifié de l'enseignement reçu de son maître. En Shōrin-Ryū, issu du Shuri-te, les techniques enseignées sont celles qui sont les plus fidèles aux techniques originelles de l'art martial appelé aujourd'hui karaté.

 

Ses principaux disciples furent Yuchoku Higa, Shuguro Nakazato et Katsuya Miyahira qui sont, eux aussi, restés dans leur méthode de transmission, le plus fidèle possible à l'enseignement qu'ils ont reçu.

 

Kenyu Chinen, fondateur d'Oshukaï, est né en 1944 dans la petite île de Ie Jima, au large d'Okinawa. il  pratiqua très tôt le Karaté Shorin Ryu et le Kobudo, dès l'âge de 15 ans. À partir de 1962, à Naha, il s'entraîne sous la férule de Maître Nakazato, 10ème Dan. Plus tard, il suit l'enseignement de Maître Miyahira, 10ème Dan également, qui fut aussi le disciple de Maître Motobu (un autre grand Maître du Shōrin-Ryū).

 

Grâce à sa ferme volonté de transmettre les enseignements traditionnels qu'il a reçu de ces deux grands Maîtres, Senseï Chinen fit un premier séjour en France en 1975, puis quitta le Japon en 1976 pour s'installer à Paris.